No 1

Pictet, Adolphe

naissance 11.9.1799 à Lancy, décès 20.12.1875 à Genève, prot., de Genève. Fils de Charles ( -> 7). ∞ 1824 Emma Cazenove, fille de Charles Théophile. Formé par Philipp Emmanuel von Fellenberg à Hofwil, P. entre à l'académie de Genève (1818), puis se perfectionne à Paris (1820), à Berlin (1821-1823), où il suit les cours de Hegel, et à Londres et Edimbourg (1823). A sa discipline d'étude première, la philosophie esthétique (Du beau dans la nature, l'art et la poésie, 1856), qu'il enseignera à l'académie de Genève (1838-1844), se joignent chez ce grand esprit universel des domaines d'intérêt et de travail des plus variés: la linguistique historique et la grammaire comparée (De l'affinité des langues celtiques avec le sanscrit, 1837; Essai sur quelques inscriptions en langue gauloise, 1859; Les origines indo-européennes, ou les Aryas primitifs, 1859-1863), d'une part, la balistique et l'étude des projectiles (Essai sur les propriétés et la tactique des fusées de guerre, 1848), d'autre part, sans oublier la littérature (Une course à Chamounix, 1838). La qualité de ses recherches sur les dialectes celtiques lui vaut l'admiration du monde savant européen. Ses inventions en matière de fusées - il met notamment au point la fusée à la Congreve -, attirent l'intérêt de plusieurs gouvernements, dont ceux du royaume de Sardaigne et de la France; le secret de la fabrication des obus à percussion est acheté par le gouvernement autrichien.


Fonds d'archives
– Fonds, BGE
Bibliographie
Livre du Recteur, 5, 170
– J.-J. Langendorf, éd., "Aimez-moi comme je vous aime": 190 lettres de G.H. Dufour à A. Pictet, 1987, 13-128

Auteur(e): Daniel Maggetti