No 8

Godet, Philippe

naissance 23.4.1850 à Neuchâtel, décès 27.9.1922 à Neuchâtel, prot., de Cortaillod. Fils de Frédéric ( -> 3) et de Caroline Vautravers. Cousin d'Alfred ( -> 1) et de Paul ( -> 6). ∞ 1875 Louise-Marie-Eugénie Leuba. Etudes de droit à Neuchâtel, Bâle, Berlin et Paris. Avocat (1873-1881), G. pratique en même temps le journalisme au sein de diverses feuilles de tendance libérale. Professeur de littérature française à l'école supérieure des jeunes filles (1881-1907), au gymnase (1892-1922) et à l'académie puis université de Neuchâtel (1900-1922). Ses intérêts artistiques le poussent à embrasser également la carrière d'homme de lettres. Auteur de poèmes et de pièces de théâtre, G. doit sa renommée à son œuvre de critique, qui explore le domaine des arts plastiques, mais surtout celui de la littérature, en particulier celle de Suisse romande, dont il se fait à la fois l'historien (Histoire littéraire de la Suisse française, 1890; Madame de Charrière et ses amis, 1906) et le juge, en s'exprimant notamment dans les principales revues de son temps. G. reçut le grand prix Schiller en 1923.


Fonds d'archives
– Fonds, BPUN
Bibliographie
– Francillon, Littérature, 2, 143-145
Anthologie de la littérature neuchâteloise, 1848-1998, 1998, 7, 29-31
Biogr.NE, 3, 149-154

Auteur(e): Daniel Maggetti