No 2

Didier, Charles

naissance 15.9.1805 à Genève, décès 7.3.1864 à Paris, prot., probablement de Chardonney-sur-Morges. Fils naturel de Jean-Emmanuel, avoué, et d'Henriette Nicolas, gouvernante. ∞ 1839 Alexandrine Aglaé Hanonnet, fille de Charles-Jean, de Sedan. Etudes de lettres à Genève (1827). D., qui a publié deux recueils de poèmes, La Harpe helvétique (1825) et Mélodies helvétiques (1825), part comme précepteur en Italie (1827-1830). Etabli à Paris en 1830, il se lie avec Sainte-Beuve, George Sand, Félicité de Lamennais, et mène une carrière journalistique et littéraire interrompue par de fréquents voyages. Son principal succès restera le roman Rome souterraine (1833); désillusionné, miné dans sa santé et confronté à des problèmes financiers, D. finira par se suicider.


Bibliographie
– J. Sellards, Dans le sillage du romantisme, 1933 (avec liste des œuvres)

Auteur(e): Daniel Maggetti