29/12/2003 | communication | PDF | imprimer
No 5

Cherbuliez, Victor

naissance 19.7.1829 à Genève, décès 2.7.1899 à Combs-la-Ville (Ile-de-France), prot., de Genève, naturalisé français (1879). Fils d'André, professeur de langues anciennes à l'académie, et de Marie Bourrit. Neveu d'Antoine-Elisée ( -> 1) et de Joël ( -> 4). ∞ 1856 Charlotte Rochaix, domestique chez ses parents. Etudes de mathématiques à Genève, de philosophie et philologie à Paris, Bonn et Berlin (1847-1852). Revenu à Genève, C. fait de l'enseignement et du journalisme. Sa carrière littéraire débute à la fin des années 1850. Au retour d'un voyage en Orient (1858-1859), il donne des Causeries athéniennes à La Revue des Deux-Mondes, dont il devient un collaborateur régulier; il y publie entre autres ses romans à succès Le Comte Kostia (1863) et Paule Méré (1864). Etabli à Paris en 1875. Chevalier (1870), officier (1892) de la Légion d'honneur. Reçu à l'Académie française en 1882.


Bibliographie
– S. Roulin, Bibliogr. de Victor Cherbuliez, 1929
– W. Hanhart, Victor Cherbuliez und die Bewegung, 1941
Livre du Recteur, 2, 493-494

Auteur(e): Daniel Maggetti