Molinis

Ancienne commune GR, cercle du Schanfigg, district de la Plessur, depuis 2013 partie de la commune d'Arosa avec Calfreisen, Castiel, Langwies, Lüen, Peist et Sankt Peter-Pagig. Village situé sur la rive de la Plessur. 1335 Mulina; ancien nom rom. Molinas. 135 hab. en 1850, 106 en 1900, 137 en 1950, 83 en 1980, 136 en 2000. Hache à ailerons du premier âge du Fer. Vers 1200, la partie médiane du Schanfigg était déjà largement colonisée. L'abbaye de Saint-Lucius à Coire était le principal propriétaire foncier. Les droits de souveraineté passèrent des Vaz, qui les tenaient en fief de l'évêque, aux Werdenberg (1338), aux Toggenbourg (1363), aux Montfort (1437), aux Matsch (1471), puis à l'Autriche (1479). Ayant adhéré à la Ligue des Dix-Juridictions (avec la juridiction de Sankt Peter) en 1436, M. s'affranchit des droits seigneuriaux en 1652 et de ceux de l'évêque de Coire en 1657. Au spirituel, le village relevait de Sankt Peter; il adopta la Réforme en 1530. Une église Saint-Barthélemy est mentionnée en 1509. Vers 1570, le romanche était en voie de disparition. On construisit en 1908 un accès carrossable, par Sankt Peter, à la route de la vallée qui datait de 1875-1877. La station de Sankt Peter-M. sur la ligne Coire-Arosa ouvrit en 1914. Le barrage de l'usine électrique fut réalisé en 1928. Des glissements de terrain causèrent d'importants dégâts en 1980. En 2000, le secteur primaire offrait plus d'un tiers des emplois.


Bibliographie
MAH GR, 2, 1937, 202
– F. Pieth, «Aus der Geschichte des Tales Schanfigg», in JHGG, 81, 1951, 97-125

Auteur(e): Jürg Simonett / PM