29/11/2016 | communication | PDF | imprimer | 

Langwies

Ancienne commune GR, cercle du Schanfigg, district de la Plessur, depuis 2013 partie de la commune d'Arosa avec Calfreisen, Castiel, Lüen, Molinis, Peist et Sankt Peter-Pagig. Sise dans la partie amont du Schanfigg, la commune comprenait, outre L., les hameaux et fermes de Platz, Litzirüti, Fondei et Sapün. La localité est située sur la route la plus directe entre Coire et Davos par le col de la Strela. 1384 die lang Wise. 670 hab. environ en 1623, 358 en 1850, 285 en 1900, 383 en 1950, 286 en 1980, 303 en 2000. Pointe de lance du second âge du Fer à Fondei. A l'initiative du chapitre cathédral de Coire et de l'abbaye de Saint-Lucius, la partie amont du Schanfigg fut colonisée dès 1273, initialement par des Rhéto-romanches venant de Peist, puis dès 1307 par des Walser germanophones. L'église Notre-Dame, sous le patronage de l'abbaye de Pfäfers, fut édifiée en 1385 à L., point de convergence des vallées latérales. La juridiction de L. (ou Innerschanfigg) fut constituée vers 1400 par la réunion des communautés (Nachbarschaften) germanophones de L., Praden, Fondei et Sapün (sans Arosa). Aux seigneurs de Vaz (jusqu'en 1338) succédèrent les Werdenberg, puis les Toggenbourg, pour la première fois en 1363. A partir de 1436, L. forma, avec Sankt Peter une haute juridiction de la Ligue des Dix-Juridictions. A l'inverse de la juridiction de Sankt Peter (aussi appelée Ausserschanfigg) alors rhéto-romanche, L. était doté d'un tribunal de basse justice avec un amman librement élu, comme le confirme la lettre de franchise de 1441. La suzeraineté passa aux Montfort (1437), aux Matsch (1471), puis à l'Autriche (1479). La Réforme fut adoptée vers 1530. Les droits seigneuriaux furent rachetés en 1652, ceux de l'évêque en 1657. En 1851, L. constitua avec les communes de l'Ausserschanfigg, y compris Arosa (dès 1857) mais sans Praden, le cercle du Schanfigg du district de la Plessur. Une route carrossable rallie Coire (1875-1877), une autre rejoint Arosa (1888-1891). L. et Litzirüti sont des stations du chemin de fer Coire-Arosa depuis 1914. Fondei n'est plus habité à l'année.


Bibliographie
MAH GR, 2, 1937, 186-192
– E. Meyer-Marthaler, «Langwies und die Anfänge seines Gerichts», in BM, 1977, 329-354
– R. Furter, «Langwies», in BM, 2000, 59-72

Auteur(e): Jürg Simonett / AN