No 3

Ivernois, François d'

naissance 9.4.1757 à Genève, décès 16.3.1842 à Genève, prot., citoyen de Genève. Fils de François-Henri, marchand, Représentant, membre du Conseil des Deux-Cents, ami de Rousseau, et de Marianne Dehors. ∞ 1814 Caroline Renée Frédérique Louise Bontems, fille de Pierre Rodolphe, major. Dit aussi Sir Francis d'I. Collège de Genève (dès 1773), études de droit à l'académie (dès 1777). Avocat en 1781. I. créa en 1779 avec deux associés une société typographique (liquidée en 1784), qui entreprit une édition générale des œuvres de Rousseau. Durant les troubles de 1782, il publia son Tableau historique et politique des révolutions de Genève dans le dixhuitième siècle, pour rallier Louis XVI (contre l'avis de ses ministres) à la cause des Représentants. Exilé de 1782 à 1789, il tenta sans succès de créer une colonie genevoise en Irlande. De retour à Genève en 1790, il fut élu aux Deux-Cents en septembre 1792, faisant alors de l'indépendance genevoise une priorité absolue, contre les Egaliseurs soutenus par la France. Les événements le jetèrent dans le camp contre-révolutionnaire, comme le montre son livre La Révolution française à Genève (1794, 2e éd. augmentée en 1795). Après avoir tenté en vain de transférer l'académie de Genève aux Etats-Unis (il craignait qu'elle ne disparaisse dans la tourmente révolutionnaire), il offrit ensuite à l'Angleterre ses services de publiciste et négociateur. Sa propagande visait à démontrer la supériorité de l'économie anglaise et représentait la France comme vouée à la défaite par ses finances. George III le fit chevalier (Knight Bachelor) en 1796. Dès 1789, il bénéficia d'une pension annuelle du gouvernement anglais, à laquelle il renonça à son retour à Genève en octobre 1814. Membre du Conseil provisoire, délégué genevois au congrès de Vienne, conseiller d'Etat de 1814 à 1824.


Oeuvres
Tableau hist. et politique des deux dernières révolutions de Genève, 2 t., 1789
Fonds d'archives
– Fonds, BCUL et BGE
Bibliographie
Livre du Recteur, 4, 126
– J.H. Hutson, The Sister Republics, 1992, 35-44 (angl. 1991)

Auteur(e): Valérie Cossy