No 1

Poullain de la Barre, François

naissance juillet 1647 à Paris, décès 4.5.1723 à Genève, cath. puis prot., bourgeois de Genève (1716, reçu à titre gracieux). Fils de Nicolas, avocat au parlement de Paris. ∞ 1690 Marie Ravier, fille d'Antoine, citoyen de Genève. Maître ès arts de la Sorbonne (1663), bachelier en théologie (1666). Sa fréquentation des cercles cartésiens amène P. à critiquer le préjugé universel de l'infériorité des femmes dans le premier traité féministe en français: De l'égalité des deux sexes [...] (1673). Suivront De l'éducation des dames [...] (1674) et De l'excellence des hommes [...] (1675), où il démonte une dernière fois les principaux arguments antiégalitaires de son temps. Après plusieurs années de prêtrise en Picardie, P., converti au protestantisme, se réfugie à Genève, où il demande à être reçu habitant en 1688. Régent au collège, P. publie encore Essai des remarques particulières sur la langue françoise pour la ville de Genève (1691) et La doctrine des protestans [...] (1720).


Bibliographie
– M. Alcover, Poullain de la Barre, 1981
– G. Conti Odorisio, Poullain de la Barre e la teoria dell'uguaglianza, 1996
– S. Stuurman, François Poulain de la Barre and the Invention of Modern Equality, 2004

Auteur(e): Valérie Cossy