No 1

Estienne, Henri

naissance 1531 à Paris, décès 1598 à Lyon. Fils de Robert ( -> 2). ∞ 1) 1555 Marguerite Pillot, 2) 1565 Barbe de Wille, 3) 1586 Abigaïl Pouppart. Imprimeur de la République de Genève à la mort de son père en 1559, E. perpétue la tradition familiale comme éditeur de textes antiques (publication originale des Œuvres du pseudo-Anacréon, 1554; Pindare, 1562; Psaumes de David en latin, 1562; Sextus Empiricus, 1568; Plutarque et Platon, 1578), polémiste anticatholique (Apologie pour Hérodote, 1566), philologue et défenseur de la langue française (Deux dialogues du nouveau langage françois italianizé, 1578; Project du livre de la Précellence du langage françois, 1579). Privé des commandes des Fugger d'Augsbourg (1558-1568), ruiné par la publication de son ouvrage Thesaurus graecae linguae (1572) et censuré par les autorités genevoises pour la truculence de ses écrits (1566, 1570 pour les Epigrammata, 1578), il s'absentera de plus en plus souvent de Genève, dès 1590 surtout.


Bibliographie
– O. Reverdin, «Henri Estienne à Genève», in Henri Estienne, 1988, 21-42

Auteur(e): Olivier Pot