20/12/2002 | communication | PDF | imprimer

Aubigné, Agrippa d'

naissance 8.2.1552 près de Pons en Saintonge (Charente-Maritime, F), décès 9.5.1630 à Genève, prot. ∞ 1) 1583 Suzanne de Lezay (décès1595), 2) 1623 Renée Burlamacchi, veuve de César Balbani. Par son fils Constant, grand-père de Mme de Maintenon. Gouverneur de Maillezais en Vendée (1588-1620), compagnon d'armes du roi de Navarre, le futur Henri IV, dont il désavouera l'abjuration en 1593. Après un premier séjour à Genève où il a Théodore de Bèze pour maître (1565-1566), il se réfugie définitivement dans cette ville après l'échec de la conjuration contre le duc de Luynes (1620). Il participe à la défense militaire de la cause réformée; membre du Conseil de guerre de Genève dès 1621, il est consulté en 1621 et 1622 pour la fortification de Berne. A Genève, il publie des pamphlets (en 1621, Lettre au Roy et à Messeigneurs les grands du Royaume; en 1630, le quatrième livre des Avantures du baron de Foeneste, condamné par le Petit Conseil), des traités politiques (Du devoir mutuel des rois et des sujets, Traité sur les guerres civiles, 1621), la seconde édition des Tragiques (1623) et de l'Histoire universelle (1626), les Petites Œuvres mêlées (1630). La Bibliothèque publique et universitaire de Genève possède de nombreux manuscrits, notamment des Tragiques, du Printemps et de la Vie à ses enfants, autobiographie posthume.


Fonds d'archives
– Fonds, BPUG
Bibliographie
– E. Droz, «Le premier séjour d'Agrippa d'Aubigné à Genève», in Bibl. d'humanisme et Renaissance, 9, 1947, 169-173
– E. Droz, «L'Inventaire après décès des biens d'Agrippa d'Aubigné», in Bibl. d'humanisme et Renaissance, 11, 1949, 99-104
– E. Dufour-Kowalski, «A. et les fortifications de Genève au XVIIe s.», in Revue du Vieux Genève, 1994, 4-19

Auteur(e): Olivier Pot