No 5

Reinach, Jean Conrad de (Hirzbach)

baptême 28.8.1657 à Michelbach (Alsace), décès 19.3.1737 à Porrentruy, cath. Fils de Jean Thibaud ( -> 6). Frère de Jean Baptiste ( -> 4). Baron du Saint Empire. Collège des jésuites de Porrentruy, études de philosophie et de théologie au Collegium germanicum à Rome (1673-1678) et à Pérouse. Chanoine du chapitre cathédral de Bâle par provision pontificale (1678), chanoine capitulaire (1681), écolâtre (1690-1704), prêtre (1692), doyen (1704-1705), R. devint évêque de Bâle en 1705. Au début de son règne déjà, des difficultés apparurent avec ses sujets protestants de la prévôté de Moutier-Grandval, qui était liée à Berne par une combourgeoisie. Par le traité d'Aarberg (1711), R. dut reconnaître la séparation confessionnelle de la prévôté. En raison de sa neutralité durant la seconde guerre de Villmergen (1712), il perdit de son intérêt aux yeux des sept cantons catholiques, avec lesquels il ne put renouveler son alliance qu'en 1717. Il améliora notablement la formation des prêtres par la création du séminaire de Porrentruy (1716), dirigé par des jésuites, et par l'institution d'exercices spirituels annuels pour le clergé. A la suite d'un grave accident de cheval, il nomma son frère Jean Baptiste coadjuteur (1724). Son ordonnance centralisatrice de 1726 aggrava les conflits attisés par des augmentations fiscales arbitraires et marqua le début des Troubles dans la principauté épiscopale. Les tentatives de médiation de l'empereur Charles VI et des cantons catholiques ayant échoué, R. rechercha l'alliance de la France, alliance qui sera finalement conclue sous son successeur, Jacques Sigismond de R.-Steinbrunn. Ses réformes économiques, telles que l'amélioration des voies de communication et l'abaissement des barrières douanières, furent anéanties par les Troubles. Avec R. débuta le temps de l'absolutisme dans la principauté épiscopale de Bâle.


Bibliographie
HS, I/1, 211-212
– A. Suter, "Troublen" im Fürstbistum Basel (1726-1740), 1985
– Gatz, Bischöfe 1648, 365-368

Auteur(e): Catherine Bosshart-Pfluger / AN