No 1

Montjoye-Hirsingue, Simon Nicolas de

baptême 22.9.1693 à Hirsingue (Alsace), décès 5.4.1775 à Porrentruy, cath., Alsacien. Fils de Franz Ignaz, brigadier de l'armée royale française. M. est aussi connu sous le patronyme de Froberg. Collège des jésuites à Porrentruy, études à Strasbourg (1712), Collegium germanicum de Rome (1713-1717). Chanoine de Saint-Pierre-le-Jeune à Strasbourg. Ordonné prêtre (1731), prieur d'Enschingen en Alsace (1741-1762). Chanoine (1741), vicaire capitulaire (1744), prince-évêque de Bâle (1762-1775). Son mauvais état de santé provoqua dès 1771 des intrigues électorales. Bien que comte du Saint Empire (1743), M. pratiqua une politique extérieure très favorable à la France et renouvela en 1768 la capitulation militaire. En 1769, traitant avec le margrave de Bade, il échangea le bailliage de Binzen contre Schliengen, Mauchen et Steinenstadt (tous situés dans le Brisgau). M. adhérait aux idées des physiocrates. Il réorganisa l'assistance aux pauvres (1769) et procéda à un recensement de la population dans la principauté épiscopale (1770).


Bibliographie
HS, I/1, 215-216
– Gatz, Bischöfe 1648, 316-318

Auteur(e): Catherine Bosshart-Pfluger / DVU