11/04/2012 | communication | PDF | imprimer | 

Praden

Ancienne comm. GR, cercle de Churwalden, distr. de la Plessur, formant depuis 2009 avec Tschiertschen la comm. de Tschiertschen-P. Elle comprenait les villages-rues d'Innerpraden (1100 m) et Usserpraden (1250 m), sur le versant gauche du Schanfigg. 1488 Praden, rom. Prada. 150 hab. en 1803, 144 en 1850, 131 en 1900, 98 en 1950, 51 en 1980, 101 en 2000. Vers 1300, des Walser germanophones venus de Langwies s'établirent sur le site, succédant à des colons romans. Au Moyen Age, l'abbaye de Saint-Lucius à Coire et le chapitre cathédral étaient seigneurs fonciers. La souveraineté passa des Vaz aux Werdenberg en 1338, aux Toggenburg en 1363, aux Montfort en 1437, aux Matsch après 1471 et à l'Autriche en 1479. P. constituait une communauté (son chef est attesté en 1488) de la juridiction de Langwies, dotée d'un tribunal de basse justice; elle participait à l'élection de l'amman. Au spirituel, les villageois relevaient de Castiel (Saint-Georges), puis de la chapelle Saints-Jacques-et-Christophe à Tschiertschen, mentionnée en 1405. Ils adoptèrent la Réforme vers 1530 (temple construit entre 1629 et 1642). Ils rachetèrent les droits seigneuriaux en 1652 et ceux de l'évêque en 1657. Outre l'élevage, ils pratiquaient un peu de céréaliculture et exportaient des fruits (surtout des cerises). En 1851, P. fut rattaché au cercle de Churwalden. La route carrossable Coire-P.-Tschiertschen fut construite de 1887 à 1894. En favorisant les nouvelles constructions, la commune réussit à doubler sa population entre 1980 et 2000.


Bibliographie
– V. Jenny, Praden, 1983
Gem. GR 2003, 242-243

Auteur(e): Jürg Simonett / AN