No 1

Tuhr, Andreas von

naissance 14.2.1864 à Saint-Pétersbourg, décès 16.12.1925 à Zurich, prot., Russe. Fils de Nicolai, procureur à la cour de cassation, membre du Conseil d'Etat de l'Empire russe, sénateur. Déménagement de la famille à Baden-Baden. Etudes de droit dès 1881 à Heidelberg (élève d'Ernst Immanuel Bekker), Leipzig, Strasbourg et Berlin, doctorat à Heidelberg en 1885, habilitation en 1888 avec une thèse sur l'état d'urgence dans le droit civil. Professeur extraordinaire à l'université de Bâle (1891) en même temps que juge civil à la cour d'appel de Bâle-Ville, professeur ordinaire de droit romain et droit suisse des obligations à Bâle (1893), professeur à Strasbourg (1898). Forcé de quitter l'Alsace en 1918, après la guerre, T. enseigna un semestre à Halle et un autre à Cologne en 1919-1920, puis devint professeur à l'université de Zurich en 1920. Il est l'auteur d'importants travaux relatifs au droit civil (Zur Schätzung des Schadens in der Lex Aquila, 1892; Actio de in rem verso, 1895). Son commentaire sur la partie générale du droit civil allemand (2 vol., 1910-1918) fait autorité, tout comme celui sur la Partie générale du Code suisse des obligations (2 vol., 1924-1925, 31984; trad. franç. 1929-1931, 21933-1934), qui n'a pas été dépassé à ce jour.


Bibliographie
– A.B. Schwarz, Andreas von Tuhr, 1938
– U. Falk, «Andreas von Tuhr», in Juristen, éd. M. Stolleis, 1995, 622-623
– U. Fasel, «Auf den Spuren von Tuhrs», in Tradition mit Weitsicht, éd. W. Wiegand et al., 2009, 129-144

Auteur(e): Urs Fasel / UG