Sankt Antönien Ascharina

Ancienne commune GR, cercle de Luzein, district de Prättigau/Davos, partie de la commune de Luzein depuis 2016. Appelée officiellement Ascharina de 1920 ŕ 1953. Aprčs avoir refusé de s'unir ŕ Sankt Antönien Castels et Sankt Antönien Rüti en 1979 pour constituer la commune de Sankt Antönien, S. finit par rejoindre celle-ci en 2007. Habitat dispersé, comprenant vingt-six fermes, sans noyau villageois (ni église ni école), qui se divise en Usser-S., Mittel-S. et Inner-S. 146 hab. en 1850, 95 en 1900, 149 en 1950, 119 en 2000. Trouvaille isolée de l'âge du Fer. S. appartint au XIIIe s. ŕ la seigneurie des barons de Vaz, de 1338 ŕ 1436 ŕ celle des comtes de Toggenbourg, puis ŕ celle des Montfort et des Matsch. De 1477 ŕ 1649, l'Autriche eut sur S. une souveraineté limitée. S. et Rüti formčrent jusqu'en 1851 une partie de la juridiction de Klosters Ausserschnitz. Les Walser, immigrés au XIVe s., gagnčrent des terres, qu'ils voučrent uniquement ŕ l'élevage. S.-Alp fut dčs 1686 le seul alpage de S. (exploitation individuelle jusqu'en 1951). Au XIXe s., la famille Lötscher possédait une fabrique de poterie renommée. Jusqu'ŕ la construction de la route communale vers Küblis (1895-1899), S. était fortement orienté vers la vallée autrichienne de Montafon. Au début du XXIe s., le tourisme fournit des gains accessoires ŕ de nombreux paysans.


Bibliographie
– E. Flütsch, Sankt Antönien, 1976
Gem. GR 2003, 332-333

Auteur(e): Otto Clavuot / EVU