Küblis

Comm. GR, cercle de K., distr. de Prättigau/Davos, comprenant, outre les hameaux de Prada, Tälfsch et Pläviggin, le village-rue de K. dans le Prättigau, au départ des routes pour Sankt Antönien et pour Conters, ainsi que de l'ancien chemin pour Fideris/Jenaz. 1351 ze Cüblins, 1389 Kúblis. 455 hab. en 1850, 416 en 1900, 716 en 1950, 830 en 2000. Le château fort de Kapfenstein (Ober-Sansch), détruit au XVe s., appartint d'abord aux seigneurs du même nom, puis aux barons de Vaz (du début du XIIIe s. à 1338), détenteurs de la haute juridiction sur le Prättigau où ils possédaient de vastes domaines; leurs successeurs dans le Prättigau intérieur furent les comtes de Toggenbourg de 1338 à 1436, les Montfort et les von Matsch, puis l'Autriche de 1477 à 1649. Formant une communauté de voisinage dans la juridiction de Klosters Ausserschnitz (cercle de K. dès 1851), K. fait partie de la Ligue des Dix-Juridictions depuis 1436.

Mentionnée en 1428 comme filiale de Saint-Jean à Schiers, l'église Saint-Nicolas fut anéantie par la crue d'un torrent en 1464 et reconstruite en 1472. Le village adopta la Réforme vers 1530 et se constitua en paroisse. L'immigration de Walser venus de Klosters dès le XIVe s. aboutit à la germanisation, consommée au milieu du XVIe s. De nombreuses inondations frappèrent K. (1464, 1762, 1910). L'élevage resta l'activité principale jusque vers 1920. Une fonderie fut brièvement exploitée au XVIe s. La route du Prättigau (aménagée en 1843-1863) et le raccordement à la ligne des chemins de fer rhétiques Landquart-Davos (1890) favorisèrent le développement économique. Les Forces motrices grisonnes construisirent en 1920-1922 la centrale de K., qui verse à la commune de fortes redevances. Ce chantier contribua à l'essor du bâtiment, de l'artisanat, de l'industrie du bois et du métal. Les débuts du tourisme (région de Parsenn) remontent aux années 1930. Le trafic de la route du Prättigau, axe le plus fréquenté des Grisons, pèse fortement sur K. En 2000, le secteur tertiaire fournissait près de deux tiers des emplois.


Bibliographie
Gem. GR
– M. Thöny, Prättigauer Geschichte, 1991

Auteur(e): Otto Clavuot / PL