• <b>Abram de Pury</b><br>Portrait vers 1795, huile sur toile de  Franz Niklaus König (Collection privée) © Photo Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel.

No 1

Pury, Abram de

naissance 3.7.1724 à Neuchâtel, décès 17.2.1807 à Neuchâtel, prot., de Neuchâtel. Fils d'Abram ( -> 2). Frère de Charles-Albert ( -> 4). ∞ 1750 Julie-Régine Chambrier, fille de Josué Chambrier. Au service de Sardaigne, blessé lors du siège de Cuneo (1744). Dès 1748, P. commanda les milices du Val-de-Travers (colonel). Conseiller d'Etat en 1765, destitué en 1767 suite à l'affaire Gaudot, réintégré en 1780. Juge au tribunal des Trois-Etats (1798). Farouche défenseur des bourgeoisies, anticlérical et antiabsolutiste, très attaché à la Suisse, il est l'auteur de trois faux (la Chronique des chanoines, vers 1765, et des mémoires attribuées à Georges de Montmollin et à Samuel de P.), qui cherchaient à prouver l'étroitesse des liens unissant Neuchâtelois et Suisses depuis toujours. Plusieurs de ses pamphlets furent brûlés en place publique. Ami de Pierre-Alexandre DuPeyrou (qui épousa sa fille) et de Rousseau qu'il accueillit dans sa campagne de Monlési (Boveresse). Membre fondateur de la Société du Jardin (1759), président de la Société d'émulation patriotique (1791).

<b>Abram de Pury</b><br>Portrait vers 1795, huile sur toile de  Franz Niklaus König (Collection privée) © Photo Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel.<BR/>
Portrait vers 1795, huile sur toile de Franz Niklaus König (Collection privée) © Photo Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel.
(...)


Fonds d'archives
– Notices Quellet-Soguel, AEN
Bibliographie
Biogr.NE, 1, 225-230

Auteur(e): Frédéric Inderwildi