No 3

Lentulus, Robert Scipion de

naissance 18.4.1714 à Vienne, décès 26.12.1786 à Berne, prot., de Berne et, en 1768, de Neuchâtel. Fils de Cäsar Joseph ( -> 1). Baron. ∞ 1) 1748 Anna Maria, comtesse de Schwerin, 2) 1781 Julie Rosine von Erlach, fille d'Abraham. Beau-frère d'Abraham von Erlach. Au service d'Autriche (dès 1728), L. fut fait prisonnier par les Prussiens près de Prague en 1744. Il fut alors remarqué par le roi Frédéric II, au service de qui il passa en 1746. En 1745, il entra au Conseil des Deux-Cents de Berne, après avoir renouvelé sa bourgeoisie (perdue par son père converti au catholicisme). Officier de cavalerie, il se distingua notamment pendant la guerre de Sept Ans, obtenant le grade de major-général (1757). Il devint lieutenant-général en 1767. L. fut nommé gouverneur de la principauté de Neuchâtel en janvier 1768 par Frédéric II, pendant l'affaire Gaudot, qui opposait le roi à ses sujets neuchâtelois à propos de la perception des impôts. Il commanda l'un des deux corps de troupes envoyées par Berne contre les Neuchâtelois (ce corps s'arrêta toutefois à Anet). Le nouveau gouverneur ne fit son entrée à Neuchâtel qu'au mois d'août, à la fin du conflit. Parallèlement à sa charge, il remplit plusieurs ambassades auprès de cours étrangères, puis regagna Berlin en janvier 1769. En 1779, il renonça officiellement à son titre de gouverneur de Neuchâtel, où il n'avait finalement séjourné que quelques semaines, quitta le service de Prusse et revint à Berne. Bailli de Köniz, membre du Conseil de guerre, il conduisit des troupes bernoises à Fribourg en 1781 et à Genève en 1782, lors des troubles qui agitèrent ces villes. Il influença significativement les dernières réformes militaires de la république de Berne. Chevalier de l'ordre prussien de l'Aigle noir.


Bibliographie
– J.-H. Bonhôte, «Les gouverneurs de Neuchâtel pendant le XVIIIe s.: Robert-Scipion de Lentulus», in MN, 1890, 155-159
– Feller, Bern, 3, 384-386, 507-511
– F. Häusler, «Spes Pacis in Armis», in 100 Jahre kantonale Militäranstalten Bern, 1878-1978, 1978, 51-60
– H. Schnitter, «Rupert Scipio Freiherr von Lentulus», in Schweizer im Berlin des 18. Jahrhunderts, éd. M. Fontius, H. Holzhey, 1996, 151-157

Auteur(e): Eric-André Klauser