25/08/2009 | communication | PDF | imprimer | 

Müstair (village)

Ancienne comm. GR, cercle de Val M., distr. de l'Inn, depuis 2009 partie de la comm. de Val M. avec Fuldera, , Santa Maria Val Müstair, Tschierv et Valchava. Village-rue étendu, tout en bas de la vallée, M. est la plus grande localité de la commune, elle-même la plus orientale de Suisse. L'ancien territoire communal comprenait le val Mora, dont les eaux se déversent dans le lac de Livigno. Monasterium Tuberis au début du IXe s., Münster en allemand (nom officiel jusqu'en 1943), parfois aussi Monastero en italien. 513 hab. en 1835, 475 en 1850, 599 en 1900, 776 en 1950, 745 en 2000. Le plan d'un bâtiment remontant probablement au Bronze tardif a été découvert sous l'écurie située au nord du couvent. L'histoire du village est étroitement liée à celle du couvent de bénédictines comprenant une église carolingienne à trois absides (dernier quart du VIIIe s.). Des domaines (Meierhöfe) étaient groupés autour du couvent; un domaine seigneurial du Xe s. fut vraisemblablement donné à l'évêque de Coire par les Ottoniens. Au XIIIe s., M. avait sans doute réussi à se détacher du territoire de Taufers (Tyrol du Sud). Un marché où l'on vendait et exportait essentiellement du drap gris est mentionné pour la première fois en 1239. La juridiction du val Müstair adhéra à la Ligue de la Maison-Dieu en 1367. Lieu de rassemblement des troupes grisonnes avant la bataille de Calven en 1499, le village fut détruit par les troupes autrichiennes. Ce fut à nouveau le cas plus tard durant les Troubles des Grisons. Contrairement aux autres villages de la vallée, M. n'adopta pas la Réforme. Les capucins furent chargés de la cure d'âme du village dès 1696; leur hospice fut construit en 1709. L'évêque de Coire vendit la vallée à l'Autriche en 1728; elle fut rachetée en 1762. M. devint une commune en 1854. Depuis les années 1970, diverses entreprises artisanales et industrielles se sont établies dans ce village-frontière. La proximité du Parc national a contribué au développement d'un tourisme responsable.


Bibliographie
– P. Nolfi, Das bündnerische Münstertal, 21969
– I. Müller, Geschichte des Klosters Müstair, 1978
– C. Foffa, Val Müstair, 2003

Auteur(e): Paul Eugen Grimm / AN