14/06/2007 | communication | PDF | imprimer | 

Fuldera

L'édition imprimée de cet article comporte une image. Commandez le DHS chez notre éditeur.

Comm. GR, cercle du val Müstair, distr. de l'Inn, sur des cônes d'éboulis de la rive droite du Rombach, comprenant le hameau de F.-Dora et celui plus petit de F.-Daint. 1322 Faldiera; ce nom, dérivé du latin fundaria (haut fourneau), désignait toute la région minière du col de l'Ofen (haut du val Müstair, Buffalora du côté engadinois). 179 hab. en 1835, 123 en 1850, 98 en 1900, 118 en 1950, 115 en 2000. On suppose qu'une taverne se trouvait à l'époque romaine à l'embranchement du chemin de Lü. Au bas Moyen Age, le couvent de Müstair encouragea les défrichements. Le village fut détruit pendant la guerre de Souabe et durant les Troubles des Grisons. Il adopta la Réforme vers 1530 et eut son pasteur dès 1714. Une ancienne église Saint-Roch est attestée; l'édifice actuel date de 1708. Le val Müstair se racheta de tous les droits autrichiens en 1762. On observe une forte émigration dans la seconde moitié du XIXe s. La commune de F. fut fondée en 1854. La route du col de l'Ofen fut aménagée en 1870-1872. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, on assécha le Palü dals Lais dans le cadre du plan Wahlen. Encore majoritairement de langue romanche, F. s'est ouvert au tourisme doux dès les années 1960.


Bibliographie
MAH GR, 5, 1943, 288-289
Gem. GR

Auteur(e): Paul Eugen Grimm / PM