No 6

Ostervald, Samuel

naissance 3.11.1692 à Neuchâtel, décès 24.12.1769 à Neuchâtel, prot., de Neuchâtel. Fils de Jean-Frédéric ( -> 3). ∞ Marianne Chaillet, fille de Ferdinand, conseiller d'Etat et maire de la Côte. O. étudia à Genève (1708), puis à Bâle (1709-1710) où il obtint une licence en droit et publia sa thèse (1714). Entre 1716 et 1717, il entreprit de longs voyages en France, en Angleterre, aux Pays-Bas et en Allemagne durant lesquels il fréquenta, grâce à l'influence de son père, des courtisans, des savants, ainsi que de hauts dignitaires de l'Eglise, dont de nombreux réfugiés huguenots et des théologiens. A son retour à Neuchâtel, il commença sa carrière dans les affaires publiques: maire de La Sagne en 1717, membre des Quatre-Ministraux (maître des clefs) en 1721, il fit son entrée en 1727 au Conseil d'Etat, dont il assura la présidence en 1758, puis fut également maire de Valangin en 1730. Excellent orateur et homme d'Etat apprécié, il partagea son temps entre les fonctions publiques et l'étude de la jurisprudence. Il consacra ainsi plus de vingt ans à l'élaboration d'un recueil de textes de droit coutumier qui parut après sa mort sous le titre Les loix, us et coutumes de la souveraineté de Neuchâtel et Valangin en 1785.


Fonds d'archives
– Quellet-Soguel, Notices, AEN
Bibliographie
Matrikel Basel, 4, 404-405
Livre du Recteur, 5, 63

Auteur(e): Sandra Lena