25/05/2012 | communication | PDF | imprimer | 

Roveredo (GR)

Comm. GR, chef-lieu du cercle homonyme et du distr. de la Moesa. 1219 de Regoredo, ancien nom all. Rofle. 749 hab. en 1802, 1084 en 1850, 1136 en 1900, 1846 en 1950, 2108 en 2000. Monnaies de cuivre et de bronze et nécropole romaines. Dès l'époque lombarde, R. fut divisé en quatre degagne: Campagna (l'actuel San Giulio), San Fedele, Toveda et Oltracqua. Dès le XIe s. au moins, la communauté de voisinage (vicinanza) de R. fut un fief de la famille noble des Sacco (ou Sax). En 1480, Johann Peter von Sax vendit la seigneurie de la Mesolcina à Jean Jacques Trivulce. Celui-ci restaura et fortifia le château des Sacco, déjà reconstruit en 1335, qui deviendra le palais Trivulzio et installa à R. un atelier monétaire. La localité fit partie de la haute juridiction (comun grande) de Mesolcina. Au spirituel, R. releva d'abord du chapitre de Saint-Victor (comm. San Vittore). L'église Saint-Jules, attestée en 1219, devint paroissiale en 1481. Il faut aussi mentionner les églises Saint-Antoine (milieu du XIVe s., agrandie vers 1620), Sainte-Anne (Madonna del Ponte Chiuso, citée en 1524 et agrandie au XVIIe s. dans le style baroque) et Saint-Roch de Carasole (mentionnée en 1481). Entre le XVIe  et le XVIIIe s., de nombreux artistes nés à R. (architectes, stucateurs et peintres) travaillèrent en Allemagne et en Autriche (Albertalli, Barbieri, Bonalini, Broggio, Comazio, de Gabrieli, Riva, Sciascia, Zuccalli). La première école fut fondée en 1572; le collège des jésuites créé par Charles Borromée (1583) périclita rapidement. En 1747, on ouvrit le gymnase de Gabrieli (en activité jusqu'en 1853) et en 1855 le collège Saint-Jules, puis Sainte-Anne. R. est le siège de l'école secondaire et des tribunaux de cercle et de district. Le Monte Laura (1380 m) est un lieu de villégiature, surtout en été. La ligne ferroviaire Bellinzone-Mesocco, inaugurée en 1907, fut désaffectée en 1972. La construction dans les années 1960 de la semi-autoroute A13, qui traverse le village, a eu un grand impact sur l'environnement et l'aspect de R. Une route de contournement, partiellement enterrée, devrait être terminée en 2014.


Bibliographie
– P. Stanga, Ricerche storiche su Roveredo (GR), 2004

Auteur(e): Cesare Santi / AMC