Leggia

Ancienne commune GR, cercle de Roveredo, district de la Moesa, depuis 2017 partie de la commune de Grono avec Verdabbio. Sur la rive droite de la Moesa. 1295 de Legia. 72 hab. en 1826, 103 en 1850, 123 en 1900, 138 en 1950, 127 en 2000. L. faisait partie de la circonscription administrative du milieu (squadra di mezzo) de la haute juridiction (comun grande) de Mesolcina et relevait du vicariat de Roveredo. Une inondation détruisit l'église paroissiale dédiée à saint Bernard et à saint Antoine abbé, reconstruite en 1513. Transformée en 1610 et 1685, elle conserve de remarquables stucs et peintures de Francesco Antonio Giorgioli, réalisés en 1686. Elle a été restaurée en 1972-1975. Au-dessus du village se trouve la chapelle Saint-Rémy, mentionnée en 1219 et lieu de pèlerinage au Moyen Age. Au sud de la commune, en direction de Grono, sur le versant gauche de la Mesolcina, s'ouvre le val L.; en 1775, la communauté de L. dut céder toute la vallée, comprenant alpages et forêts, à la famille a Marca de Mesocco, à qui elle devait de fortes sommes. Au XIXe s., cette situation singulière fut à l'origine d'un conflit entre la commune et les a Marca, qui ne prit fin qu'en 1858. Dans le village, les activités traditionnelles (agriculture et élevage) ne sont presque plus pratiquées.


Bibliographie
– R. Boldini «Itinerari artistici del Moesano», in QGI, 59, 1990, 142-152, 247-260, 339-350
– A. a Marca, Acque che portarono, 2001

Auteur(e): Cesare Santi / DW