04/11/2004 | communication | PDF | imprimer

Cama

Comm. GR, distr. de la Moesa, cercle de Roveredo, sur les deux rives de la Moesa, avec les hameaux d'Al Pont et de Norantola. 1219 Camma. 171 hab en 1826, 214 en 1850, 272 en 1860, 250 en 1900, 254 en 1950, 474 en 2000. Dans la haute juridiction (comun grande) de Mesolcina, C. faisait partie de la squadra di mezzo (circonscription du milieu) et du vicariat de Roveredo. L'église Saint-Maurice, mentionnée en 1219, séparée de Saint-Victor en 1611, fut agrandie en 1656-1662; voûtes en berceau dans la nef de 1860. On peut aussi signaler la chapelle Saint-Lucius, mentionnée en 1419 (stucs de 1660), et les ruines du château de Norantola. Dans les années 1955-1975, une entreprise de confection employait cinquante ouvrières. En 1992, C. comptait une entreprise d'assemblage électrique (25-30 ouvriers) et une de construction métallique; l'agriculture emploie moins de 7% de la population. A relever les navetteurs (71% de la population active en 1990), travaillant surtout à Roveredo et Bellinzone, ainsi qu'une émigration temporaire en Suisse alémanique. Les grotti (restaurants rustiques) de C. sont très appréciés des touristes.


Bibliographie
– F. Giudicetti, Cenni storici sul Comune di Cama, 1990
– R. Boldini, «Itinerari artistici del Moesano», in QGI, 1990, 140-152, 247-260

Auteur(e): Cesare Santi / PS