30/11/2011 | communication | PDF | imprimer

Selma

Comm. GR, cercle de Calanca, distr. de la Moesa, située à 931 m d'altitude sur la rive gauche de la Calancasca. 1812 Selma. 300 hab. en 1683, 200 en 1733, 93 en 1830, 73 en 1850, 71 en 1900, 60 en 1950, 34 en 1970, 31 en 1990, 44 en 2000. S. fit partie de la commune de Calanca, puis, dès 1796, de la Calanca intérieure; elle devint autonome en 1851. L'église paroissiale Saints-Jacques-et-Pierre a été construite dans sa forme actuelle entre 1662 et 1667, sur un édifice préexistant (1582) portant la même dédicace. La chapelle Saint-Roch-du-Pont est la plus ancienne (XVIe s.), tandis que celles dédiées à saint Antoine de Padoue (1716, restaurée en 1900) et à Notre-Dame d'Einsiedeln au Mont (1773) sont plus récentes. Autrefois, de nombreux habitants partaient travailler comme vitriers en France et vendeurs de poix et de résine en Autriche et en Allemagne. Au début du XXIe s., un peu d'agriculture était encore pratiquée. S. accueille un nombre de touristes considérable, notamment des jeunes, aussi bien en été qu'en hiver, grâce à ses infrastructures et à son téléphérique, inauguré en 1961. Celui-ci et un chemin muletier constituent les seules liaisons avec Landarenca.


Bibliographie
– A. Bertossa, Storia della Calanca, 1937
– M.A. Reinhard-Felice, La casa rurale della Valle Calanca, 1988
– E. Agustoni, Guida all'arte della Calanca, 2005, 62-65

Auteur(e): Cesare Santi / AMC