Santa Maria in Calanca (commune)

Comm. GR, cercle de Calanca, distr. de la Moesa. Village situé à 949 m d'altitude sur une terrasse dominant la Mesolcina. 1219 sancte Marie in Calanca. 207 hab. en 1808, 206 en 1850, 163 en 1900, 202 en 1950, 111 en 2000. Tombes du IIIe s. av. J.-C. Au XIIIe s., les von Sax reprirent d'une famille noble locale la tour médiévale qui, avec l'église paroissiale, domine S. Commune depuis 1851, S. avait fait partie auparavant de la commune de Calanca, puis, de 1796 à 1851, de la Calanca extérieure. L'église paroissiale est mentionnée dès 1219. Dédiée à Notre-Dame-de-l'Assomption, elle est l'église mère de tout le val Calanca et un lieu de procession depuis le XVIIe s. La juxtaposition de différents styles caractérise cet édifice à nef unique qui abrite de nombreuses fresques, des peintures à l'huile et d'autres éléments décoratifs. Le maître-autel d'origine, construit en 1512 par Ivo Strigel, est conservé depuis 1887 au Musée historique de Bâle. Au début du XXIe s., les personnes actives étaient peu nombreuses et quelques habitants pratiquaient encore l'agriculture et l'élevage.


Bibliographie
– A. Bertossa, Storia della Calanca, 1937
– E. Agustoni, Guida all'arte della Calanca, 2005, 31-45

Auteur(e): Cesare Santi / DW