Madulain

Comm. GR, cercle de la Haute-Engadine, distr. de la Maloja, la plus petite des onze communes du cercle. Village au bord de l'Inn, situé sur les restes d'un ancien éboulement de l'Ova d'Es-cha à une altitude de 1684 m. 1137/1139 Madulene, jusqu'en 1943 all. Madulein. 93 hab. en 1806, 63 en 1850, 54 en 1900, 77 en 1950, 94 en 1980, 180 en 2000. En 1979, découverte d'un dépôt de mâchefer de la fin de l'âge du Fer. Sur un rocher abrupt qui domine le village, ruine de la forteresse Guardaval édifiée en 1251 par Volkard von Neuburg, évêque de Coire, qui fut un fief de la famille Planta en 1377. Elle resta inhabitée et fut abandonnée au XVe s. déjà. En 1543, M. se sépara de Zuoz et devint une communauté autonome. Une église est mentionnée en 1370. A la frontière M.-Zuoz, chapelle désaffectée (vocable saint Barthélemy). L'église en gothique tardif du village fut élevée en 1510, la Réforme adoptée en 1554. En 1906, construction d'une centrale électrique et, à partir de 1970, de nombreuses résidences secondaires. Ecoles à Zuoz. En 2000, 22% de la population parlait le romanche et une petite moitié de la population active travaillait dans le secteur tertiaire.


Bibliographie
MAH GR, 3, 1940, 339-343
– A.C. Zürcher, Urgeschichtliche Fundstellen Graubündens, 1982, 50

Auteur(e): Constant Wieser / WW