01/02/2012 | communication | PDF | imprimer

Soglio

Ancienne comm. GR, cercle de la Bregaglia, distr. de la Maloja, dans la comm. de Bregaglia depuis 2010, avec Bondo, Castasegna, Stampa et Vicosoprano. Habitat en terrasses, situé au départ des cols de la Duana, conduisant au val d'Avers, et de la Prasignola, menant au val Madris (où les Salis acquirent des alpages en 1412), S., depuis toujours italophone, comprend le village du même nom (1095 m) et la fraction de Spino. 1186 de Solio, ancien nom all. Sils im Bergell, rom. Suogl. 388 hab. en 1850, 349 en 1900, 287 en 1950, 172 en 2000. On a mis au jour des pierres à cupules et une tombe à dalle à S. et dans ses environs, ainsi que deux récipients étrusques en bronze près de Spino. Au spirituel, S. releva de la paroisse de Notre-Dame de Porta (à Promontogno) et fut desservi par un vicaire dès le XIVe s. L'église Saint-Laurent, mentionnée dès 1354, est antérieure à cette date. La commune passa à la Réforme en 1552; au début du XXIe s., elle dépend de Castasegna. Au Moyen Age, S. fit partie de la communauté de vallée de la Bregaglia. Il forma avec Castasegna en 1383 la communauté dite di là dell'acqua et, dès 1535, une communauté de voisinage de la juridiction de Sotto Porta (siège du tribunal civil à S.), puis devint commune en 1879. S. doit son importance historique et culturelle aux membres de la famille Salis, qui s'établirent à S. au XIIIe s. (plusieurs palais), alors qu'ils étaient ministériaux des évêques de Coire. Le trafic de marchandises fut florissant du XIVe au XVIIIe s. et le tourisme tient un grand rôle depuis 1850. Un hôpital de cercle fut ouvert à Spino en 1902, une maison de retraite en 1978. Remaniement parcellaire de 1945 à 1950, plan de zone en 1973. S. est confronté au problème de l'émigration. De 1982 à 2001, la commune entretint de ses propres deniers une école primaire; au début du XXIe s., les enfants de S. vont à l'école à Bondo.


Bibliographie
MAH GR, 5, 1943, 433-445
– R. Stampa, Storia della Bregaglia, 1974 (31991)
Gem. GR
Gem. GR, 2003
– M. Alder, D. Giovanoli, éd., Soglio, 21997

Auteur(e): Adolf Collenberg / FP