San Romerio

Consultez cet article sur le nouveau site web du DHS (version bȇta)

Eglise située sur la comm. de Brusio GR, relevant autrefois de la pieve de Villa di Tirano (Valteline), appartenant encore au début du XXIe s. à la comm. de Tirano. Mentionnée pour la première fois en 1106 (ecclesia sancti Romedhii), elle fut consacrée à saint Rémy (Romerio dans la langue locale) par l'évêque de Côme Guido Grimoldi. Celui-ci donna aux servitores de ecclesia la règle de Saint-Augustin et définit les relations avec le clergé de l'église mère de Villa di Tirano. Selon la tradition orale locale, les premiers à s'y installer auraient appartenu à l'ordre des humiliés; cependant l'église est probablement une fondation épiscopale servant d'hospice sur la route reliant Tirano à Poschiavo. S. constituait un territoire autonome (env. 15 km2) aux frontières des communes de Poschiavo, Brusio, Tirano, Tovo et Grosotto. En 1237, les biens et le chapitre de S. furent unis à la communauté et à l'hôpital de l'église Sainte-Perpétue de Tirano. Les communautés mixtes étaient dirigées par un recteur ou un ministre; de nombreux familiares les aidaient aux travaux d'assainissement des terres incultes. En 1427, comme il n'y avait plus de convers, les églises furent érigées en commende. En 1517, le pape Léon X incorpora les biens au sanctuaire de la Madone de Tirano, accordant la possession de l'église et le droit de patronage à la commune de Tirano.


Bibliographie
– A. Lanfranchi, Economia agricola e società medioevale valtellinese nei documenti del convento di S. Romerio e di S. Perpetua, mém. lic. Zurich, 1988
HS, IX/1, 171-195

Auteur(e): Arno Lanfranchi / DW