Werd (TG)

Ile dans la comm. d'Eschenz TG, en amont de Stein am Rhein, occupée dès la préhistoire et appartenant depuis 958, avec les bâtiments qui s'y trouvent (maison et chapelle), à l'abbaye d'Einsiedeln. 1469 Werd. Les fouilles (1931-1935) ont révélé de nombreux vestiges du Mésolithique (vers 7000 av. J.-C.), du Néolithique (6500-2200 av. J.-C.) et du Bronze (2200-800 av. J.-C.), notamment des haches, des pointes de flèche, de la céramique, des pieux et des foyers, ainsi que des armes, des outils et des parures en bronze. Un pont en bois fut lancé sur le Rhin au Ier s. apr. J.-C. La chapelle (IXe-XIe s., transformée plusieurs fois au Moyen Age, restaurée en 1962-1963 et 1998-1999) est dédiée à saint Otmar, mort en exil à W. en 759 (corps transféré à Saint-Gall en 769). La maison adjacente (rénovée en 1899) servit de résidence au curé d'Eschenz du bas Moyen Age à 1738. La messe, abolie vers 1528, fut réintroduite en 1561. W. reçut en 1767 une relique d'Otmar et connut dès lors un nombre croissant de pèlerins. Depuis 1957, l'abbaye d'Einsiedeln loue l'île aux franciscains; ceux-ci y forment une communauté à partir de 1967.


Bibliographie
– R. Netzhammer, Die Insel Werd bei Eschenz, Kanton Thurgau, 21934
Zürcher Studien zur Archäologie, 1-4, 1983-1989
MAH TG, 6, 2001, 33-37, 49-51
– R. Böhmer, Spätromanische Wandmalerei zwischen Hochrhein und Alpen, 2011, 353-355

Auteur(e): Erich Trösch / EVU