WWF

Le WWF (World Wildlife Fund) fut créé en 1961 à Zurich, comme fondation de droit suisse. La passion de l'ornithologie et le souci pour l'avenir des parcs nationaux africains rapprochaient ses initiateurs, tels les Anglais Julian Huxley, biologiste de l'évolution, Max Nicholson, historien, et Peter Scott, artiste. Le cofondateur suisse Luc Hoffmann, biologiste, fut son vice-président jusqu'en 1988; le poste de directeur général revint deux fois à des Suisses: Fritz Vollmar (1962-1975) et Claude Martin (1993-2005). Un respect délibéré pour les idéaux du monde des affaires conduisit le WWF à coopérer avec des entreprises et des gouvernements, ce qui lui valut souvent de sévères critiques. Dès les années 1980, il ne se contenta plus de collecter des fonds pour la sauvegarde d'espèces menacées, mais se transforma en une organisation de protection de l'environnement, visant le maintien de la biodiversité, l'exploitation durable des ressources naturelles et la lutte contre la pollution. En 1986, il se rebaptisa World Wide Fund for Nature (Fonds mondial pour la nature). Le WWF international, dont le siège est à Gland, a mené à bien des projets dans plus de 100 pays; au début du XXIe s., il comptait plus de 5 millions de membres. Le WWF Suisse, créé à Berne en 1961, est depuis 1972 une fondation, avec siège à Zurich; il a des succursales à Lausanne et Bellinzone, vingt-trois sections cantonales et des centres de formation à Berne et Lausanne. Il s'intéressa précocement à la politique environnementale et adhéra en 1973 au mouvement antinucléaire. Avec environ 260 000 membres et 53 millions de francs de dons, il était en 2010 la plus grande organisation de protection de l'environnement en Suisse.


Fonds d'archives
– WWF International, Gland
– WWF Suisse, Sozarch
Bibliographie
– A. Schwarzenbach, WWF: cinquante ans au service de la nature, 2011 (avec bibliogr.; angl. 2011)

Auteur(e): Alexis Schwarzenbach / PM