05/06/2007 | communication | PDF | imprimer | 

Ftan

L'édition imprimée de cet article comporte une image. Commandez le DHS chez notre éditeur.

Comm. GR, cercle de Suot Tasna, distr. de l'Inn, sur une terrasse de la rive gauche de l'Inn, comprenant les villages de F. Grond et F. Pitschen. 1150 Vetane, all. Fetan (nom officiel jusqu'en 1943). 538 hab. en 1835, 506 en 1850, 403 en 1900, 504 en 1950, 425 en 1970, 516 en 2000.

Fortification préhistorique avec rempart et fossé au Muot Padnal; enceinte circulaire sur la colline d'Umbrain. Au XIIe s., les seigneurs de Tarasp possédaient des terres à F. Ils firent des donations aux couvents de Müstair, de Scuol, puis de Marienberg, successeur de Scuol, dans le val Venosta. La paroisse est mentionnée en 1492; elle adopta la Réforme vers 1542 et eut plusieurs pasteurs marquants aux XVIe-XVIIIe s. Elle inclut Ardez de 1888 à 1924 et depuis 1928. La date de la construction de l'église Saint-Pierre n'est pas connue. F. racheta à l'Autriche les droits seigneuriaux en 1652 et fit partie de la juridiction d'Untertasna jusqu'en 1851. Outre les destructions dues aux troupes autrichiennes en 1499 et 1622, F. eut à subir entre le XVIe et le XIXe s. plusieurs incendies (le dernier en 1885) et des avalanches (reboisement et construction d'ouvrages protecteurs dès 1875). Pour sauvegarder F. Grond (risques d'éboulement), on assécha les moraines instables des Palüds da Sainas. Depuis la construction de la route de l'Engadine au fond de la vallée (1860-1862), le village est à l'écart du trafic; il se trouve aussi beaucoup plus haut que sa station des chemins de fer rhétiques (1913). La céréaliculture n'a commencé à céder face à l'élevage que dans les années 1950. L'ouverture des premiers télésièges et téléskis en 1970 donna un coup de fouet au tourisme, hivernal surtout (construction de nombreux appartements de vacances).

En 1793, le pasteur Andrea Rosius à Porta fonda à F., sous l'influence d'Ulysses von Salis-Marschlins et de Pestalozzi, un institut mixte qui se maintint jusqu'en 1869. Lui succéda en 1916 le Hochalpines Institut (école de jeunes filles jusqu'en 1993), qui est aussi depuis les années 1970 un gymnase régional dont les maturités et les diplômes sont reconnus par la Confédération.


Bibliographie
– J. Mathieu, Bauern und Bären, 1987
– P.E. Grimm, Ftan 1793 Institut à Porta, 1993
– P.E. Grimm, Ftan, Raum - Zeit - Menschen, 2005

Auteur(e): Paul Eugen Grimm / WW