Cinq villages

La haute juridiction des Quatre villages (all. Vier Dörfer), issue de la seigneurie épiscopale d'Aspermont, devint en 1803 celle des Cinq villages (all. Fünf Dörfer); cercle du district de l'Unterlandquart dès 1851 (depuis 2001 district de Landquart GR). Alliés à la Ligue Grise en 1440, les quatre villages de Zizers, Igis, Trimmis et Untervaz apparaissent comme sujets de l'évêque en 1450. Ils obtinrent en 1468 un siège au conseil des Vingt-quatre, imposé par le peuple à l'évêque, lequel approuva vers 1516 les règles locales en matière de succession, testament et droit de retrait. Au départ du bailli d'Alt-Aspermont (1524), les quatre villages rachetèrent la plupart des droits épiscopaux (rachat intégral en 1649); dès 1526, ils élurent eux-mêmes leur landamman. Ils formèrent dans la Ligue de la Maison-Dieu, jusqu'en 1803, une haute juridiction (sceau attesté en 1527), qui comprenait quatre juridictions communales et trois "tierces" (une d'elles réunissant Trimmis et Igis). Zizers jouissait des privilèges du chef-lieu; Trimmis obtint un juge criminel. En 1803, la seigneurie de Haldenstein fut rattachée, en dépit des protestations initiales de la partie catholique, aux Quatre villages, qui prirent leur nom actuel et furent divisés en sept circonscriptions administratives et électorales. Les juridictions communales et la cour d'appel étaient compétentes pour les affaires civiles et de simple police, le Conseil (Landrat) pour les délits mineurs et l'ordre public, la haute juridiction pour les crimes et délits graves. Le landamman, choisi alternativement parmi les protestants et les catholiques, présidait le Conseil. Les protestants avaient à Igis un tribunal pour les affaires matrimoniales. En 1851, la haute juridiction devint un cercle du district de l'Unterlandquart et Hintervalzeina (une partie de Trimmis) fut rattaché au cercle de Seewis. Le cercle a conservé son nom (Fünf Dörfer). Au début du XXIe s., il se compose des communes de Zizers, Trimmis, Untervaz, Haldenstein et Landquart.


Bibliographie
– J.U. Meng «Von der bischöflichen Grundherrschaft Alt Aspermont zum Hochgericht der IV Dörfer und zum Kreis der V Dörfer», in BM, 1963, 137-145

Auteur(e): Adolf Collenberg / FP