• <b>Aloys Fauquez</b><br>Photographie vers 1890 par  Edmond Bornand (Musée historique de Lausanne).

No 1

Fauquez, Aloys

naissance 2.6.1859 à Yverdon, décès 29.10.1901 à Lausanne, prot., de Riex et Lutry. Fils de Louis, avocat radical, et de Marie Chevallier. Concubin de Félise Louise Schmidt, fille de Jean Jacques. Formation chez son père. Agent d'affaires et conseiller juridique. Conseiller communal (législatif) radical à Lausanne (1881-1889), puis socialiste (1897-1901). Fondateur en 1888 du journal Le Grutli, F. dénonce violemment scandales et injustices. Il rompt avec le parti radical et fonde en 1890 un parti ouvrier. Il est député au Grand Conseil vaudois de 1892 à 1901. Personnage à la corpulence légendaire, ambitieux, tribun populaire, rassembleur de mécontents, menant une politique électoraliste, "Mimi" F. a souvent été considéré comme le fondateur du parti socialiste vaudois, alors que celui-ci sera l'œuvre, en 1909, de Paul Golay, Charles Naine et Henri Viret.

<b>Aloys Fauquez</b><br>Photographie vers 1890 par  Edmond Bornand (Musée historique de Lausanne).<BR/>
Photographie vers 1890 par Edmond Bornand (Musée historique de Lausanne).
(...)


Bibliographie
– M. Vuilleumier, «Aloys Fauquez "père fondateur" du socialisme vaudois?», in Les origines du socialisme en Suisse romande (1880-1920), 1989, 57-71

Auteur(e): Pierre Jeanneret