18/04/2012 | communication | PDF | imprimer | 

Guarda

Comm. GR, cercle de Sur Tasna, distr. de l'Inn, comprenant le village-rue de G., sur une terrasse dominant la rive gauche de l'Inn, et la localité de Giarsun au fond de la vallée. 1160 Warda. 280 hab. en 1850, 245 en 1900, 193 en 1950, 134 en 1980, 165 en 1990, 144 en 2000. Le rempart de pierre de Patnal date peut-être de l'âge du Fer. Au Moyen Age, G. relevait de l'évêque de Coire. Séparé de la paroisse d'Ardez en 1494, G. construisit sans doute à la même époque son église gothique et adopta la Réforme en 1529, comme Lavin. Une source thermale est mentionnée au XVIe s. à Auasagna, aujourd'hui village abandonné. G. fut détruit en 1499 et 1622, s'affranchit de l'Autriche en 1652 et fit partie de la juridiction d'Obtasna jusqu'en 1851. A l'écart de la route (construite dans le fond de la vallée en 1862) et donc du progrès économique, entièrement restauré en 1939-1945, le village est l'un des mieux conservés de l'Engadine (prix Wakker en 1975; site d'importance nationale en 1985). Il est encore en majorité de langue romanche. Une station des Chemins de fer rhétiques fut ouverte à Giarsun en 1913. Depuis le milieu du XXe s., l'agriculture se réduit presque uniquement à l'élevage.


Bibliographie
Gem. GR
– N. Caviezel, Guarda, 1985
– S. Bundi Graubünden und der Heimatschutz, 2012

Auteur(e): Paul Eugen Grimm / PM