Pazen

Ancienne commune GR, cercle du Schams, district du Hinterrhein, commune Patzen-Fardün en 1875, partie de la fraction de Pazen-Farden dans la commune de Donat depuis 2003. Hameau compact au pied du Schamserberg. Jusqu'en 2002, Patzen-Fardün était une commune (noms officiellement romanisés lors de la fusion en 2003). 1204 Pazens. 44 hab. en 1835 puis, avec Farden, 64 en 1900, 64 en 1950, 64 en 2000. En 1980, 83% des habitants de Patzen-Fardün parlaient le romanche. Le territoire de la commune fut habité et défriché dès le début du XIIIe s. (élevage, agriculture). Une communauté de paysans libres, avec droit de basse justice, est attestée à partir de 1204 au Schamserberg. Les seigneurs de P., mentionnés en 1219, étaient ministériaux de l'évêque. Les droits seigneuriaux de la vallée appartinrent successivement aux Vaz, aux Werdenberg et, après 1456, à l'évêque de Coire avant d'être rachetés en 1458 par les habitants du Schams. Au spirituel, P. relevait de Saint-Martin à Zillis; la chapelle Saint-Nicolas fut fondée à Farden en 1407 (prêtre séculier). La Réforme fut adoptée avant 1538. En 1627, P. se sépara de Zillis et fut érigé en paroisse avec Farden, Donat, Casti et Clugin. Jusqu'en 1851, P. forma avec ces mêmes communautés une cour de basse justice dans la juridiction du Schams. Route carrossable (1904-1906), amélioration foncière (1980). Le hameau vit surtout de l'élevage.


Bibliographie
MAH GR, 1943, 216-219
Gem. GR

Auteur(e): Jürg Simonett / FP