25/06/2004 | communication | PDF | imprimer

Donat

Comm. GR (Donath jusqu'en 2002), cercle du Schams, distr. du Hinterrhein, comprenant D. et Pazen-Farden (jusqu'en 2002 Patzen-Fardün, qui formait une comm.). Village-rue au bas du Schamserberg, sur la rive gauche du Rhin postérieur, comprenant les quartiers de Curscheglias, Tarvisch et Tscharvi. Au milieu du XIIe s. ad Anede, rom. Donat. 167 hab. en 1835, 128 en 1900, 118 en 1950, 133 en 2000. Nécropole du Bronze ancien à Surses. Domaine épiscopal pratiquant la céréaliculture intensive et l'élevage au milieu du XIIe s. Etablissement abandonné (Scarsuir) au nord-est du village. Une communauté de paysans libres avec basse juridiction est attestée au Schamserberg en 1204. La suzeraineté appartint aux Vaz, puis aux Werdenberg et fit retour à l'évêque de Coire en 1456. Le Schams se racheta en 1458. Au spirituel, D. relevait de Saint-Martin à Zillis; la chapelle Saint-Georges est mentionnée en 1463. Réformé vers 1530, il constitua une paroisse avec les villages du bas du Schamserberg en 1627, puis de nouveau avec Zillis en 1863. Jusqu'en 1851, D. fut une communauté de la juridiction du Schams et forma un petit ressort civil avec Patzen, Fardün, Casti et Clugin. Une route carrossable fut aménagée en 1901-1902. D. est le siège de la landsgemeinde de la vallée et le centre (scolaire) du Schamserberg. La part du romanche était de 60% en 2000. Le secteur primaire offrait la moitié des emplois en 2000 (amélioration foncière dès 1983).


Bibliographie
MAH GR, 5, 1943, 199-203
Gem. GR

Auteur(e): Jürg Simonett / CG