22/02/2013 | communication | PDF | imprimer | 

Urmein

Comm. GR, cercle de Thusis, distr. du Hinterrhein. Village sur le flanc du Heinzenberg, à 1264 m d'altitude. 1156 Hof de Ormen, rom. Urmagn. 158 hab. en 1803, 133 en 1850, 89 en 1900, 90 en 1950, 81 en 2000. Au milieu du XIIe s., U. faisait partie du grand domaine de Flerden, propriété du couvent de Cazis. La souveraineté passa des Vaz aux Werdenberg en 1337, puis aux Rhäzüns et en 1475 à l'évêque de Coire. La germanisation vint de Tschappina, sis un peu plus haut. Au spirituel, le village releva d'abord de Portein; il s'en détacha en 1670 avec Flerden, pour s'ériger en paroisse en 1725. La Réforme fut introduite en 1530-1540; un temple fut construit en 1720-1722. Les derniers droits épiscopaux furent rachetés en 1709. Jusqu'en 1851, U. fut une communauté de la juridiction du Heinzenberg et fit partie du district homonyme jusqu'en 2000. De dangereux glissements de terrain affectent les talus bordant la Nolla, en dessous du village. La route de Thusis fut aménagée en 1900-1901. A côté de l'élevage, on pratiqua jusque dans les années 1970 un peu de céréaliculture. Des améliorations foncières (avec déplacement de fermes hors du centre de la localité) ont eu lieu après 1960. Le regroupement des résidences secondaires à Oberurmein a permis de conserver au noyau villageois son aspect traditionnel.


Bibliographie
MAH GR, 3, 1940, 223-224
Gem. GR

Auteur(e): Jürg Simonett / PM