No 1

Kayserling, Meyer

naissance 17.6.1829 à Gleidingen (auj. Laatzen, Basse-Saxe), décès 21.4.1905 à Budapest, isr. Fils d'Abraham, commerçant, et d'Ester (Emma). Etudes à l'université de Berlin, chez Leopold von Ranke, doctorat à Halle sur Moses Mendelssohn (1856), formation rabbinique auprès de personnalités orthodoxes et conservatrices. En vertu d'une délégation de la loi électorale, le gouvernement argovien le nomma en 1861 rabbin des deux communautés juives d'Endingen et Lengnau. K. se rangeait dans le courant conservateur, heurtant les israélites intégristes. Il milita pour l'égalité juridique des juifs de Suisse et eut des contacts avec des hommes politiques haut placés (Jakob Dubs, Augustin Keller, Emil Welti). En 1863, il fonda la Fédération culturelle israélite de Suisse qui luttait pour l'octroi de la citoyenneté sur le plan local pour les juifs du Surbtal (accordée finalement en 1879). K. fut appelé à Budapest en 1870.


Oeuvres
Vollständige Widerlegung der wider die Juden erhobenen Anklagen und Verleumdungen, 1862
– «Zur Geschichte der Juden in der Schweiz», in Monatsschrift für Geschichte und Wissenschaft des Judentums, 1863, 412-417, 441-454
Die rituale Schlachtfrage oder Ist Schächten Tierquälerei?, 1867
Bibliographie
Encyclopaedia Judaica, 9, 1972, 1106

Auteur(e): Robert Uri Kaufmann / FP