Ruegger, Paul

naissance 14.8.1897 à Slovenske Konjice (Slovénie), décès 9.8.1988 à Florence, cath., de Lucerne et Cologny. Fils de Julius, professeur de mathématiques et recteur de l'école cantonale de Lucerne, et d'Eleonora Dresen. ∞ 1) 1932 la comtesse Isabella Salazar dei Conti, de Rome, fille de Michele, 2) 1971 la marquise Isabella Fossi, de Florence, fille de Giovan Battista. Etudes de droit à Lausanne, Munich et Zurich, doctorat à Zurich (1917). Entré au Département politique fédéral en 1918 comme collaborateur de Max Huber, R. est secrétaire de la délégation suisse aux six premières assemblées de la SdN (1920-1925). Il rejoint la Cour permanente de justice internationale de La Haye comme adjoint de son secrétaire général (1926-1928). En 1929, il est conseiller de légation à Rome, puis à Paris. Promu ministre à Rome en 1935, il est rappelé à Berne en 1942, à la demande des autorités italiennes. En 1943, il collabore au CICR, avant d'être nommé ministre à Londres en 1944. Il participe en 1946 à la dernière assemblée de la SdN et négocie pour la Confédération l'établissement des immunités et privilèges de l'ONU en Suisse. R. est président du CICR de 1948 à 1955, puis membre jusqu'en 1973. En 1948, il se rend en Palestine pour appuyer les négociations qui permettront l'évacuation de 3000 personnes de Jérusalem. Il organise la conférence diplomatique de 1949 qui révise les conventions de Genève. En 1953, R. obtient que soit reconnue au CICR la compétence d'assister les prisonniers politiques. Durant la crise des missiles de Cuba (1962), le CICR fait appel à lui pour tenter une dernière médiation. Membre de nombreuses organisations internationales, R. est notamment membre du BIT, de l'Institut de droit international, de la Cour internationale de justice de La Haye. Chargé de cours, puis professeur de droit international humanitaire à l'université de Genève (1922-1924 et 1965-1979). Nombreux doctorats honoris causa, prix et distinctions.


Fonds d'archives
– Fonds, ETH-BIB et Arch. CICR, Genève
Bibliographie
Revue internationale de la Croix-Rouge, 1988, 476-480
– S. Glur, Vom besten Pferd im Stall zur persona non grata: Paul Ruegger als Schweizer Gesandter in Rom 1936-1942, 2005

Auteur(e): Jean-François Pitteloud