Flerden

Comm. GR, cercle de Thusis, distr. du Hinterrhein. Village sur le flanc du Heinzenberg à 1234 m d'altitude. 1156 Flirden, rom. Flearda. 148 hab. en 1808, 109 en 1900, 150 en 1950, 160 en 2000. Le domaine de F., mentionné avec celui d'Urmein en 1156, appartenait au couvent de Cazis. Il dépendit de la famille von Vaz jusqu'en 1337, des Werdenberg, des Rhäzüns, puis dès 1475 de l'évêque de Coire. F. s'affranchit des dernières redevances épiscopales en 1709. La communauté (Nachbarschaft) releva de la juridiction de Heinzenberg jusqu'en 1851. Un document de 1426 mentionne une fortification (Letzi) contrôlant l'accès au col de Glas, mais sa localisation exacte reste inconnue. Chapelle Saint-Léonard attestée en 1466. Au spirituel, F. dépendit de Hohenrätien et, à partir de 1505, de la paroisse Saint-Gall de Portein. La Réforme s'imposa entre 1530 et 1540. Paroisse dès 1670. La germanisation, presque complète en 1900 déjà, se fit principalement depuis Tschappina. Liaison routière avec Thusis achevée en 1901. Prédominance de l'élevage, en faveur duquel un syndicat fut fondé en 1893. Assainissement des terres dans les années 1960. En 2000, les trois quarts de la population active travaillaient encore dans le primaire.


Bibliographie
MAH GR, 3, 1940, 200-203
– E. Zuan, Chronik der Gemeinde Flerden, 1984

Auteur(e): Jürg Simonett / VW