19/12/2005 | communication | PDF | imprimer

Hettlingen

Comm. ZH, distr. de Winterthour, située au sud de la région viticole du canton. 886 Hetelinga. Env. 205 hab. en 1467, 274 en 1634, 493 en 1836, 489 en 1850, 462 en 1900, 428 en 1910, 597 en 1950, 1054 en 1970, 2383 en 2000. Vestiges d'habitations néolithiques dans le marais de Baldisried, restes d'une villa de la fin du IIe s. près de l'église, chapelle du haut Moyen Age (vers 700) et tombes alémanes. Les principaux seigneurs furent successivement l'abbaye de Saint-Gall vers 900, les Kibourg et, depuis 1264, les Habsbourg. Un château à douves, situé près du village, fut le siège des seigneurs de H., mentionnés en 1223, ministériaux des Kibourg-Habsbourg. Il passa entre les mains de la famille Hoppler de Winterthour vers 1400; c'est probablement par eux que la basse justice finit par revenir à la ville de Winterthour. Comme l'entier du comté de Kibourg, H. revint à la ville de Zurich en 1424, définitivement en 1452. La dispute entre Zurich et Winterthour à propos des droits de haute justice fut résolue en 1536 au profit de Winterthour. A l'époque moderne, H. était un bailliage de Winterthour. La formation de la commune commença déjà au XVe-XVIe s. (limitation de l'accès à la bourgeoisie en 1522 et coutumier en 1538). En 1798, H. devint une commune politique du district d'Andelfingen, en 1803 de celui de Winterthour.

La chapelle Saint-Nicolas, datant du haut Moyen Age, mentionnée pour la première fois en 1369/1370, était filiale de Neftenbach. Une nouvelle église de style gothique tardif fut édifiée en 1522. Après la Réforme, la paroisse se sépara de Neftenbach (1544-1582). Les collateurs étaient Zurich et, jusqu'en 1811, le monastère de Paradies. Le village, principalement agricole et viticole, comptait une auberge communale (première mention en 1472) et un moulin au lieudit Eichmühle (première mention en 1386), à l'origine fief de l'abbaye de Reichenau. Le battoir à chanvre qui y fonctionnait est conservé, le seul du canton de Zurich. Le village ne s'industrialisa guère, malgré la construction de la route principale entre Winterthour et Schaffhouse en 1834-1835 et le raccord au chemin de fer en 1857. Il resta à vocation principalement agricole jusque tard dans le XXe s., même si les industries de Winterthour employèrent de plus en plus d'habitants du village. En 1919-1920, la partie sud-ouest du territoire communal, marécageuse, fut asséchée en collaboration avec plusieurs entreprises de Winterthour et les terrains partiellement loués à des ouvriers. Après un remaniement parcellaire, une coopérative, la Siedlungswerk Hettlingen, y fit construire en 1921-1922 les premières fermes hors du village. La commune se développa progressivement en banlieue appréciée de Winterthour dès les années 1950. Des quartiers de maisons individuelles se développèrent à l'ouest et à l'est du centre du village, qui demeura intact; dans les années 1980, une zone artisanale fut construite près de la gare. H. fut relié à la ligne postale Winterthour-Flaach en 1971. La route très fréquentée qui reliait les autoroutes A1 et A4 coupait le village en deux; depuis 1996, après l'achèvement de l'A4, elle passe en dehors du centre; ce contournement a amené un nouveau développement des constructions.


Bibliographie
– H. Kläui et al., Geschichte der Gemeinde Hettlingen, 1985
MHA ZH, 8, 1986, 118-144

Auteur(e): Ueli Müller / LD