Scharans

Comm. GR, cercle du Domleschg, distr. du Hinterrhein, comprenant S., village de structure lâche sur une terrasse de la rive droite de l'Albula et du Rhin postérieur, ainsi que Sankt Agatha, Stufels, Parnegl et Prin. 1200 agrum Schraunis, rom. Scharons. 336 hab. en 1803, 416 en 1850, 439 en 1900, 480 en 1950, 817 en 2000. Vestiges d'habitats du Bronze et du Fer. Site d'un château fort lié à un grand domaine épiscopal. S. était astreint vers 1250 à des corvées routières; un péage se trouvait sur l'ancien chemin des gorges du Schin, qui permettait d'atteindre Obervaz et le Julier ou le Septimer. Une paroisse est mentionnée en 1410, l'église Notre-Dame en 1451; la Réforme s'implanta entre 1525 et 1530. A l'élevage et à la céréaliculture s'ajoutaient autrefois la viticulture et d'importantes cultures fruitières. Communauté de la juridiction de Fürstenau jusqu'en 1851, S. racheta les derniers droits épiscopaux en 1709. Une route carrossable rejoignant le fond de la vallée fut construite en 1873. La commune abrite deux homes d'enfants. Sa situation calme et ensoleillée favorisa récemment un vif essor de la construction. En 1980, la part du romanche était de 12%, en 2000 de 2%.


Bibliographie
MAH GR, 3, 1940, 130-138
– E. Messmer, Scharans, 1976

Auteur(e): Jürg Simonett / DVU