• <b>Alexandre Yersin</b><br>Le médecin lors d'une de ses expéditions en Indochine entre 1892 et 1894, photographie  (Bibliothèque cantonale et universitaire Lausanne). Passionné de voyages autant que de laboratoire, Yersin s'embarqua comme médecin de bord des Messageries maritimes avant d'explorer l'Indochine.

No 2

Yersin, Alexandre

naissance 22.9.1863 à La Vaux (comm. Aubonne), décès 1.3.1943 à Nha Trang (Indochine, auj. Vietnam), prot. (Eglise libre), de Rougemont, Français en 1889. Fils de Jean-Alexandre-Marc ( -> 4). Célibataire. La mère d'Y., devenue veuve avant sa naissance, subvient aux besoins de la famille en dirigeant un pensionnat à Morges. Etudes de médecine à Marbourg, puis à Paris (formation en microbiologie), doctorat en 1888. Dès 1889, Y. est le préparateur d'Emile Roux, de l'Institut Pasteur à Paris, avec lequel il cosigne trois importants mémoires sur la diphtérie (1888, 1889 et 1890, dans les annales de l'Institut). Plusieurs expéditions en Indochine dès 1890. En 1894, à Hong Kong, il découvre le bacille de la peste, auquel il donne son nom (Yersinia pestis) et, en 1895, participe à l'élaboration du sérum antipesteux à Paris. Il fonde en Indochine la première école de médecine à Hanoi (1902) et le premier Institut Pasteur à Nha Trang (1905). Légion d'honneur.

<b>Alexandre Yersin</b><br>Le médecin lors d'une de ses expéditions en Indochine entre 1892 et 1894, photographie  (Bibliothèque cantonale et universitaire Lausanne).<BR/>Passionné de voyages autant que de laboratoire, Yersin s'embarqua comme médecin de bord des Messageries maritimes avant d'explorer l'Indochine.<BR/>
Le médecin lors d'une de ses expéditions en Indochine entre 1892 et 1894, photographie (Bibliothèque cantonale et universitaire Lausanne).
(...)


Fonds d'archives
– Fonds, Institut Pasteur, Paris
Bibliographie
– H.H. Mollaret, J. Brossollet, Alexandre Yersin, 1863-1943, 1993
– P.E. Pilet, «Les Yersin père et fils», in Revue médicale de la Suisse romande, 1994, 405-414
– P. Le Roux, Alexandre Yersin, un passe-muraille (1863-1943), 2007

Auteur(e): Mariama Kaba