26/08/2013 | communication | PDF | imprimer

Waltensburg/Vuorz

Comm. GR, cercle de Ruis, distr. de la Surselva. Village-rue très étiré sur une terrasse dominant la rive gauche du Rhin antérieur. 765 Vorce (copie). Le nom allemand (1209 Waltramsburg) désignait à l'origine le château fort de Jörgenberg. Ensuite, tandis que la population continuait d'utiliser le nom romanche de Vuorz (qui signifie "confluent"), la commune hérita de l'ancien nom du château, rebaptisé quant à lui d'après l'église fortifiée qu'il abrite, Saint-Georges (haut Moyen Age). 443 hab. en 1850, 362 en 1900, 406 en 1950, 322 en 1980, 383 en 2000.

Vestiges d'habitats du Bronze et du Fer (Rhètes) et fragments d'époque romaine au Jörgenberg (Munt Son Gieri). Au Moyen Age, il y avait des hameaux à Ladral (1530 m) et au Jörgenberg. Le territoire communal compte trois autres ruines de châteaux forts: Grünenfels (rom. Chischlatsch), siège de la famille du même nom au XIIIe s., Kropfenstein et Vogelberg (rom. Cafoghel). La juridiction de W., qui comprenait aussi Rueun, Siat, Pigniu, Andiast et Schlans, se racheta en 1734 des derniers droits liés à la seigneurie de Jörgenberg. La paroisse de W. fut la seule de la Surselva à embrasser la Réforme (1526); Andiast alors s'en sépara. En 1628, les fidèles d'Andiast se rendirent en procession à Rueun en traversant W., ce qui provoqua la guerre dite des Drapeaux. L'église paroissiale Saint-Léger (mentionnée en 1241) est célèbre pour ses fresques gothiques (env. 1350-1450), dues notamment au maître de Waltensburg (vers 1330). Commune principalement romanche et agricole, W. jouissait d'une bonne santé financière grâce aux redevances sur l'eau et les forêts, et ne préleva aucun impôt jusqu'en 1963. A partir de 1961, le remaniement parcellaire provoqua à la fois une concentration des exploitations (mécanisation, augmentation du cheptel) et une vague d'émigration. Au début du XXIe s., de nombreux habitants travaillaient à Ilanz et Domat/Ems, voire à Coire. Le nombre des exploitations agricoles et artisanales diminue, mais un tourisme doux se développe: à côté des hôtels, maisons et appartements de vacances, l'hôtel écologique Ucliva est un pionnier du tourisme respectueux de l'environnement.


Bibliographie
MAH GR, 4 1942, 321-341
Gem. GR
– A. Seeli, Waltensburg/Vuorz, 2004

Auteur(e): Martin Bundi / VW