No 4

Wepfer, Johann Jakob

naissance 23.12.1620 à Schaffhouse, décès 28.1.1695 à Schaffhouse, prot., de Schaffhouse. Fils de Georg Michael ( -> 1). Frère de Hans Conrad ( -> 2). ∞ 1650 Barbara Ringk von Wildenberg. Etudes de médecine à Strasbourg, Padoue et Rome, doctorat à Bâle (1647). Médecin de la ville de Schaffhouse (1647) et du couvent de Rheinau (1650), médecin particulier des ducs de Wurtemberg et du margrave de Bade-Durlach (1675), ainsi que de l'électeur palatin (1685). Médecin recherché, se déplaçant souvent pour des consultations, W. combinait observation précise des malades et dissection de leurs cadavres, après quoi il vérifiait son diagnostic à l'aide d'expériences sur des animaux. Il publia ses nombreuses découvertes en anatomie et en pathologie dans les actes de la Leopoldina, académie impériale des sciences naturelles (dont il devint membre en 1685), et dans un ouvrage intitulé Observationes anatomicae (1658, plusieurs fois réimprimé). Surtout connu pour ses recherches en toxicologie, il introduisit la méthode de l'expérimentation systématique des poisons sur les animaux dans son ouvrage sur la ciguë aquatique (Cicutae aquaticae historia et noxae, 1679). Maître de Johann Conrad Peyer (1653-1712) et de son gendre Johann Conrad Brunner, il est à l'origine de l'"école de médecine de Schaffhouse". W. a laissé plus de 12 000 pages de correspondance, d'écrits scientifiques et de notes médicales, qui n'ont été que partiellement étudiés.


Fonds d'archives
– Fonds partiels, Bibl. de l'université de Leyde, ZBZ
Bibliographie
– P. Eichenberger, «Johann Jakob Wepfer», in SchBeitr., 46, 1969, 335-345
– P. Eichenberger, Johann Jakob Wepfer (1620-1695) als klinischer Praktiker, 1969
DSB, 14, 1976, 255-256
– A.-H. Maehle, Johann Jakob Wepfer (1620-1695) als Toxikologe, 1987

Auteur(e): Hubert Steinke / FP