• <b>Théodore Tronchin</b><br>Portrait du docteur en médecine genevois. Huile sur toile d'auteur inconnu, vers 1750 (Bibliothèque de Genève).

No 11

Tronchin, Théodore

naissance 24.5.1709 à Genève, décès 30.11.1781 à Paris, prot., de Genève. Fils de Jean-Robert, banquier, et d'Angélique Calandrini. Arrière-petit-fils de Théodore ( -> 10). ∞ 1740 Hélène de Witt, petite-fille de Jean de Witt, grand pensionnaire de Hollande. Après un premier séjour à Cambridge, T. étudia la médecine à Leyde, au contact du fameux Herman Boerhaave (doctorat en 1730). Il devint président du collège des médecins d'Amsterdam et acquit rapidement une réputation européenne. De retour à Genève en 1754, il y reçut le titre de professeur honoraire de médecine de l'académie, avant de se fixer définitivement à Paris en 1766 comme médecin du duc d'Orléans. T. compta parmi les défenseurs les plus en vue de l'inoculation de la variole, à laquelle il consacra un article de l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert; en inoculant les enfants de plusieurs membres de la noblesse en Europe, il assura une large propagande à cette méthode. T. préconisa également diverses méthodes hygiéniques (dont le fait de se promener, devenu "tronchiner", signe de son succès auprès du beau monde). Sa clientèle, épistolaire ou directe, provenait de l'Europe entière. Auteur d'un seul traité médical sur la colique (De colica pictonum, 1757), T. entretint toutefois jusqu'à sa mort une correspondance suivie avec l'élite médicale et les plus fins esprits de son temps, tels Voltaire, dont il était le médecin, Rousseau, Diderot ou Grimm.

<b>Théodore Tronchin</b><br>Portrait du docteur en médecine genevois. Huile sur toile d'auteur inconnu, vers 1750 (Bibliothèque de Genève).<BR/><BR/>
Portrait du docteur en médecine genevois. Huile sur toile d'auteur inconnu, vers 1750 (Bibliothèque de Genève).
(...)


Fonds d'archives
– Fonds Tronchin, BGE
Bibliographie
– J. Olivier, «Les registres de consultations du Docteur Tronchin», in Revue médicale de la Suisse romande, 69, 1949, 659-681
– J. Olivier, «Deux nouveaux registres de consultations du Dr Tronchin», in Revue médicale de la Suisse romande, 75, 1955, 278-292
– G. A. Lindeboom, «Tronchin and Boerhaave», in Gesnerus, 15, 1958, 141-150
Livre du Recteur, 6, 75-76
– C. Seth, Les rois aussi en mouraient: les Lumières en lutte contre la petite vérole, 2008

Auteur(e): Vincent Barras