No 6

Prevost [Prévost], Jean-Louis

naissance 12.5.1838 à Genève, décès 12.9.1927 à Genève, prot., de Genève. Fils de Guillaume, avocat et conseiller d'Etat, et de Suzanne Fuzier-Cayla. Petit-fils de Pierre ( -> 8), neveu d'Alexandre ( -> 1). ∞ 1869 Marie-Lydie Mallet, fille d'Edouard Mallet. Etudes de médecine à Zurich, Berlin et Paris (doctorat, 1868). P. passa neuf ans dans cette ville notamment auprès de Claude Bernard et Jean-Marie Charcot. Il publia divers travaux cliniques remarqués et un rapport sur l'enseignement de la médecine en Allemagne. De retour à Genève, il fut médecin adjoint de l'hôpital cantonal (1868-1876) tout en maintenant une clientèle privée et en étant à la tête d'un laboratoire de recherches expérimentales. P. fut l'un des fondateurs de la Revue médicale de la Suisse romande en 1881, participa à la création de la faculté de médecine (1876), dont il occupa la chaire de thérapeutique, puis celle de physiologie (1897-1913). Ses publications portent sur la neurologie expérimentale et clinique ainsi que la pharmacologie. Membre de la Société médicale de Genève (président en 1876 et 1896). Docteur honoris causa des universités de Lausanne et Genève (1913).


Bibliographie
– G. de Morsier, «Jean-Louis Prevost, 1838-1927», in Gesnerus, 31, 1974, 19-37
Livre du Recteur, 5, 239

Auteur(e): Vincent Barras