04/02/2014 | communication | PDF | imprimer | 

Surcuolm

Ancienne comm. GR, cercle de la Lumnezia, distr. de la Surselva (du Glogn jusqu'en 2000), formant depuis 2009 avec Flond la comm. de Mundaun. A l'origine, la structure de l'habitat (hameaux et fermes isolées entourant un noyau villageois) était analogue à celle des autres localités du plateau d'Obersaxen. De tradition, S. est romanche et, contrairement aux villages voisins de Flond et Luven, catholique. 1570 in surgolm. Le nom officiel de Neukirch, en usage jusqu'en 1943, n'est apparu qu'au XVIIIe s. 123 hab. en 1850, 55 en 1900, 87 en 1941, 83 en 1950, 130 en 2000. Colonisé après le XIe s. par des gens de la Lumnezia, S. consistait vers 1480 en sept fermes politiquement et économiquement liées à Morissen et relevant au XVIe s. de la haute juridiction de la Lumnezia. L'église Saint-Georges, bâtie en 1604, fut jusqu'en 1643 une filiale de Pleif. S. se sépara de Morissen vers 1630; sa communauté de pâturage subsista jusqu'en 1895. Village typique de paysans de montagne pratiquant la céréaliculture et l'élevage jusqu'en 1970, S. se tourna ensuite vers le tourisme, avec les champs de ski du Piz Mundaun, des hôtels et un grand nombre de maisons de vacances. Amélioration foncière générale avec Flond et une partie d'Obersaxen entre 1964 et 1992. Consortium scolaire avec Flond depuis 1989. Le secteur primaire fournissait 23% des emplois en 2005.


Bibliographie
MAH GR, 4, 1942, 202
Gem. GR
Surcuolm, 1997

Auteur(e): Adolf Collenberg / FP