No 9

Muret, Maurice

Consultez cet article sur le nouveau site web du DHS (version bȇta)

naissance 24.5.1863 à Vevey, décès 11.4.1954 à Lausanne, prot., de Morges. Fils de Jean-Edouard, médecin, et de Sophie Ith. Petit-fils de Jules ( -> 8), frère d'Ernest ( -> 4). ∞ 1904 Clarisse Auberjonois, fille de Gustave, agronome. Beau-frère de René Auberjonois. Études de médecine à Berlin, Strasbourg et Bâle, où M. obtint son doctorat en 1886. Spécialisé en gynécologie et obstétrique en Angleterre, à Vienne et en Russie, il s'établit en 1893 à Lausanne, date à laquelle il fut nommé privat-docent à la faculté de médecine nouvellement fondée. Dès 1903, il y fut professeur extraordinaire de gynécologie. Doyen (1924-1926). En plus de diverses publications spécialisées, M. développa une intense activité de propagandiste et de défenseur de diverses causes sociales (pour le suffrage féminin, pour la Société des Nations, pour l'aide aux mères célibataires), jusqu'à sa retraite en 1926 et au-delà. Il présida également l'Association des gynécologues et obstétriciens de langue française (1923-1927), et fut membre actif de la Ligue vaudoise contre le péril vénérien et de la Société vaudoise des sages-femmes.


Bibliographie
Revue médicale de la Suisse romande, 74, 1954, 427-429
Professeurs Lausanne, 897

Auteur(e): Vincent Barras